Combi Trip dans la Drôme

Hello tout le monde !

Dans cet article je vous raconte mon road trip en combi, version 3615 ma life :p ! Mais on ne sait jamais, ça peut toujours intéresser certains d’entre vous qui se projettent dans ce style de séjour 😉
Nous sommes partis au mois de juin avec mon chéri, direction la Drôme pour 5 jours et en Combi VW des années 70′ svp ! 😉

Premier séjour en couple en mode vrai road trip à l’ancienne. L’idée était vraiment de voyager différemment, simplement, de prendre le temps et de couper avec notre quotidien. Vivre en pleine nature, à notre rythme, loin de tout et lâcher le téléphone (NB: on a pas eu trop le choix, dans la Drôme le réseau téléphonique est quasi inexistant ! Et finalement ce n’était pas plus mal ainsi 😉 ).  Superbe expérience, comme un voyage dans le temps version « Peace & Love ».

Petits conseils avant le départ

Quand on ne sait pas trop ce qui nous attend, on a toujours tendance à en prendre « trop ». Voici quelques petits conseils tirés de notre expérience.

L’essentiel niveau culinaire : du sel, de l’huile, du vinaigre. Afin d’éviter de prendre des gros contenants, nous avons tout mis dans des petits pots en verre miniature. Vous savez, les petits pots de confiture que l’on trouve dans certains hôtels (#cleptomane). C’est super pratique !
Concernant les habits l’essentiel pour nous en cette période de l’année : le maillot et la serviette de plage. Pour être honnête, nous avons pris  beaucoup trop de fringues, pour au final utiliser que les essentiels. Alors surtout pas de prise de tête niveau vestimentaire, prenez des tenues dans lesquelles vous vous sentez bien et qui sont pratiques à enfiler 😉 .
Niveau hygiène : de quoi se laver les dents, le visage et des lingettes intimes histoire de… quand même ^^ (nous n’avions pas de douche solaire, le seul contact avec l’eau était dans les rivières).
Pensez à prendre un gros bidon de 5L d’eau pour le départ, c’est utile surtout lors de grande chaleur.
Petit plus, super important : les jeux de cartes 😀 La base à l’apéro ! Nous avons joué au Yaniv durant le séjour,  j’ai d’ailleurs pas mal gagné :p ! (pour ceux qui ne connaissent pas, vous trouvez facilement les règles sur le net).
Conclusion : pensez vraiment au b.a.-ba et vivez d’amour et d’eau fraiche 😉

Le combi

Les combis VW des années 70, on n’en trouve pas partout ! C’est collector !
On nous a conseillé l’entreprise Seventies Combi située à Beaufort sur Gervanne. Nous avons été super bien accueillis par Arabelle, qui prend vraiment le temps pour la prise en main du combi et nous partage ses conseils pour la partie touristique, tout en s’adaptant à nos envies. De mémoire, Arabelle loue 4 combis VW vintage, rénovés avec soin. Les combis sont vraiment nickels et tout confort ! On replonge totalement dans l’univers de l’époque. Chacun de leurs protégés ont un petit nom. Nous avons roulé avec Jimi qui était siiiii mignon (#lameufgaga). Sérieusement, ça peut paraitre con, mais on s’y attache quand même un peu ^^.

Au niveau de l’équipement, vous trouverez tout l’essentiel pour la cuisine (jusqu’à l’éplucheur à légumes 😉 ), une cuisinière à gaz, un petit évier, un genre de frigo (mais ne vous attendez pas que ça fasse du froid), une table et deux chaises de pique nique.
Pensez à apporter un duvet même en été, même si des draps housse sont fournis ( j’ai voulu faire la maline, mais c’était limite limite la nuit avec ma mini couverture ^^) et n’oubliez pas vos oreillers (comme nous l’avons si bien fait ahaha).

Le trip

La prise en main de Jimi faite, le trip pouvait commencer !!!

C’était donc une première avec un combi des années 70, nous avions prévu un trip de haut en bas de la Drôme, mais on avait bien surestimé les capacités du véhicule. Avec un combi vintage, on ne peut rouler plus de 150km/jour, ça encore ça va, vu que le but ce n’était pas de rouler comme des oufs, mais c’est surtout qu’on ne roulait pas vite et, qu’il fallait éviter la surchauffe du moteur (surtout quand il fait déjà chaud à l’extérieur). Donc au final, on a lâché nos plans de départ et on a fait au feeling selon les conseils d’Arabelle. Nous avons pris le temps et nous avons limité les kilomètres. On a simplement observé les paysages qui nous entouraient et on a profité !!

Les petits endroits coups de coeur

  * Les gorges de l’Escharis : escale lors de la première nuit (en recherche de nature, nous avons toujours « campé » à la sauvage, seuls, dans la cambrousse). Nous avons trouvé un endroit calme, en pleine nature avec une superbe vue.
La route des gorges est très chouette, peu de circulation (à cette période) et à la fraiche.

* Saillans : des petits restaurants sympas, des habitants accueillants, des ruelles toutes mignonnes, et un bon spot en rivière à 15 minutes à pied du village.

* Pont de barret : tout petit village, il n’y a pas grand chose à faire. Mais quand même, des balades aux alentours et bel endroit pour se baigner en rivière, dans des jacuzzis naturels. Niveau restaurants, nous en avons vu deux. Nous avons testé l’Auberge les 3 becs. Un délice, dans un cadre très sympa avec des produits locaux et pour les amateurs de vins, une belle cave.

* Dieulefit : village charmant, authentique, des petites boutiques artisanales et de la poterie. On a bien papillonné toute la journée ^^.

* Mirmande : chouette village perché classé parmi les plus beaux villages de France. Arrivés au château, vue magnifique aux alentours, petites ruelles pleines de charme.

* Saou : celui-là je l’ai adoré ! Surtout l’énergie qui s’y dégageait. Nous sommes arrivés le jour de marché en fin de journée (6-7 stands sur la petite place principale). Nous avons acheté quelques fromages de chèvre pour l’apéro du soir, des produits à base de plantes sauvages (la Naturo sort de ce coooorps :p ) et nous avons fait un tour à l’épicerie de Saou où nous avons fait la razzia de produits locaux, notamment de la bière locale (pour info, je recommande La Mule, ma préférée ^^).

Bien-sûr, il y a tellement à faire dans la Drôme et, en 5 jours il a fallu faire des choix. Nous y retournerons sûrement car c’est vraiment un endroit magnifique avec tant à offrir. Gros coup de coeur pour les amoureux de nature que nous sommes. Aussi, petite parenthèse, mon côté écolo était comblé : de nombreux villages sont sans pesticide et beaucoup d’agriculteurs du département cultivent bio. J’aime cette prise de conscience et j’adhère totalement !

Mon retour du séjour

Je recommande le road trip combi à l’ancienne pour les personnes qui ont envie d’aventure et de lâcher prise. C’est comme un voyage dans le temps à l’époque hippie. On se sent zen, pas de stress, pas d’horaires, avec un smile jusqu’aux oreilles. Ça nous déconnecte vraiment de notre quotidien et, pfiouuuu ça fait du bien.

Un voyage en combi ou van comme ça, c’est la liberté, on vit au jour le jour, on écoute nos envies du moment, comme on veut et quand on veut. J’imagine bien que ce n’est pas facile pour tout le monde, dans notre société tellement « carrée ». Mais même pour les plus réticents, je pense que ce genre de séjour peut être une expérience très enrichissante. Ça vaut le coup d’essayer au moins une fois. C’est une belle façon de se retrouver soi et de se reconnecter au rythme de la nature. Vivre et être en toute simplicité.

La conduite du combi est très agréable, malgré qu’il n’y ait pas de direction assistée (c’est le retour de mon homme, moi je ne me sentais pas à l’aise pour conduire ^^). Et petit conseil, bien anticiper le niveau d’essence car dans la Drôme on ne trouve pas de stations tous les 20 kms et, la jauge d’essence est trompeuse ^^

Partir en couple dans ce mode là, c’est vraiment chouette. Partir entres amis, je le ferais mais seulement sur un week end je pense. Car c’est compliqué d’être en adéquation les uns les autres, et puis dans un combi (comme dans un van) pas vraiment d’intimité, on est ensemble H24… D’où l’importance de bien connaitre les personnes avec qui l’on part sinon place aux frictions 😉 .

La Drôme offre de multiples facettes, les gens sont ouverts et vous avez plein de spots baignades accessibles !
Sur votre chemin vous croiserez  peut-être des « ouach-ouach » (comme disent les habitants du département). C’est une communauté de nomades, avec des dreads, des chiens (beaucoup de chiens). Ça fait un peu cliché vu sous cet angle, mais c’est un peu ça. Ils ne sont pas embêtants mais se baladent en groupe notamment au bord des rivières. Ça peut surprendre au début surtout si on ne s’y attend pas, mais on s’habitue bien vite ^^

Nous sommes partis avant la saison estivale, donc pas trop de touristes et cela nous arrangeait bien. Il faisait beau temps et chaud (mais pas trop), climat parfait à nos yeux.

La Drôme on y retournera c’est sûr !! 🙂

Et vous, le séjour « liberté » ça vous tente ?
Vous avez déjà fait un trip en van/combi ? En France à l’étranger ?

Partagez avec nous vos aventures (ou mésaventures ^^) !!! 😀

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Location de Combi VW vintage